Groupe Scientifique International de travail

Une caractéristique commune à tous les consommateurs modernes: le besoin d’en savoir de plus en plus sur les produits, les procédés de fabrication, les problèmes de sécurité, et tellement plus encore.   Le consommateur d’aujourd’hui ne mangera pas un produit s’il ne sait pas de quoi il est fait, comment il a été fait, où et quand.    Cela signifie  que le consommateur de saucisses désire savoir de quoi sont composées leurs saucisses et comment elles sont préparées.   Les fabricants de boyaux et autres acteurs de l’industrie ont évidemment tenu à répondre à toutes ces questions, mais partiellement.   L’industrie n’avait pas assez de données scientifiques ni assez d’informations.  

Au même moment, les gouvernements ont eu le même cheminement : imposer de nouvelles règles de santé et de sécurité qu’il fallait tout d’abord comprendre avant de mettre en place.   C’est ce qui a conduit l’INSCA à investir du temps, de l’argent et des efforts dans la science et la recherche scientifique.

L’idée était que l’industrie toute entière avait besoin de renseigner les consommateurs et nos gouvernants sur le fait que ces boyaux sont des ingrédients de saucisse sains et sans danger.    En même temps, l’industrie devait présenter des arguments fondés sur des recherches scientifiques solides afin de faire face à la prise de conscience croissante du public et aux interventions des gouvernements.

L’INSCA a donc créé sa Commission Recherche et Développement qui a commencé à étudier l’histologie de l’intestin et des boyaux ainsi que d’autres projets.  Comme la science et la recherche scientifique sont la propriété de tous les actionnaires et acteurs de l’industrie, l’INSCA a mis ses forces en commun avec l’ENSCA (European Natural Saussage Casing Association, Association Européenne des Boyaux Naturels) et NANCA (Association Nord-Américaine des Boyaux Naturels) pour créer le Groupe Scientifique de Travail en Commun. 

C’est l’aboutissement de recherches sérieuses et solides du SWG (Groupe Scientifique de Travail) qui a permis, par exemple, d’empêcher d’inscrire les boyaux de mouton sur la liste des matières spécifiques à risques (SRM) ainsi bannies de la chaîne alimentaire.   Des projets de recherche scientifique ont été commandés dans bien d’autres domaines tels que les effets du sel, des alcalins et des acides sur des boyaux atteints par la fièvre aphteuse, ainsi que d’autres projets tout aussi importants.    Ces projets ont été menés dans des universités et instituts scientifiques reconnus dans le monde entier sous la supervision de professeurs, scientifiques et chercheurs hautement qualifiés et respectés.    Sur les 7 ou 8 dernières années, plus de 800 000 dollars ont été dépensés pour ces projets.
Aujourd’hui, l’INSCA a toujours conscience de l’importance de ces études et recherches scientifiques et s’est  engagée à poursuivre cette mission d’engagement scientifique. Elle a donc encouragé la restructuration du SWG en Groupe Scientifique International de Travail sur l’Industrie du Boyau, en incluant les associations japonaise et chinoise.   Désormais, la recherche scientifique concernant les boyaux est véritablement une préoccupation mondiale.

L’ISWG est donc le groupe actuel formé par des délégués de l’INSCA (Association Internationale), de l’ENSCA (Association Européenne), de NANCA (Association Nord-Américaine), de JSCIA (Association Japonaise), et de CNSCA (Association Chinoise) qui étudient, proposent et mettent en place des études et des recherches scientifiques sur les boyaux naturels, dans le but d’améliorer la connaissance du public, des scientifiques et des gouvernements sur nos produits et ses propriétés.   Ces travaux scientifiques sont la propriété de tous les acteurs de ce domaine et sont utilisés pour le bien de l’industrie de la saucisse sous boyau naturel.

Click here to access ISWG scientific papers.

Language Selection